IDmer - institut technique de développement des produits de la mer

Actus

L'actualité à la une

Délégation chinoise 09.09
D-fRElqXYAADjo7

Les lauréats du concours européen SEAFOODTOMORROW sont dévoilés !

Les écoles hôtelières de six pays européens se sont retrouvées à Paris le 1er juillet, afin de présenter leurs recettes à base de produits de la mer durables, destinées à la restauration collective. Il s’agit de la finale d’une série de concours organisés dans le cadre du projet SEAFOODTOMORROW .

 

Suite aux six concours nationaux ayant eu lieu entre décembre 2018 et mai 2019, les écoles hôtelières issues de six pays européens (Belgique, France, Pologne, Portugal, Espagne, Suède), se sont retrouvées à Paris pour présenter les recettes préalablement sélectionnées au niveau national. Les étudiants de chaque école ont réalisé des recettes innovantes et durables à base d’espèces méconnues à destination de trois publics cibles : enfants, séniors et femmes enceintes.

 

Le jury, composé de 19 représentants du secteur de la restauration et de l’industrie agro-alimentaire, ainsi que de scientifiques et de nutritionnistes, avait pour tâche de sélectionner les six meilleures recettes, en se basant sur plusieurs critères tels que la durabilité, la faisabilité industrielle, la réponse aux besoins nutritionnels du public concerné, et bien sûr, le goût ! Les gagnants sont :

 

  • L’Université de Kristianstad, Suède, pour trois recettes : filet de limande avec une salade de blé, et roulade de poisson au merlan bleu, deux recettes idéales pour les femmes enceintes, ainsi qu’une soupe de moules pour les séniors.
  • Le Centre culinaire basque, San Sebastian, Espagne, pour une recette à destination des séniors : boulettes de poisson au merlan bleu avec légumes et sauce.
  • L’école et CFA hôteliers de Marseille, France, pour une recette enfants : boulettes de tacaud accompagnées d’une purée.
  • L’école hôtelière de Szczecin (Zespół Szkół Nr 6 im. Mikołaja Reja w Szczecinie), Pologne, pour une recette destinée aux enfants : saucisse de poisson à base de carpe, accompagnée de légumes.

 

Ce concours est une action du projet SEAFOODTOMORROW  dont l’objectif est de promouvoir la consommation de produits de la mer durables. Les recettes sélectionnées vont être produites par IDmer (France), partenaire du projet, avant d’être testées par un panel de consommateurs, composé de représentants européens des trois publics cibles.

Le projet SEAFOODTOMORROW  vise à promouvoir la consommation d’espèces durables, peu utilisées, tout en diversifiant l’origine des protéines essentielles à notre santé.

 

Pour en savoir plus : www.seafoodtomorrow.eu

Et n’hésitez pas à consulter notre précédent article sur le sujet : http://www.idmer.com/idmer-et-le-seafood-tomorrow-recipes-challenge/ 

29 juillet 2019
Lire la suite
IMG_8318

Une nouvelle unité d’extraction et de séchage : le Sea Extract

Depuis quelques mois déjà, les équipes d’IDmer travaillent à l’arrivée d’un outil de séchage en continu innovant : le Seadryer. C’est une ligne complète de valorisation et de transformation de matières premières et de coproduits (pour en extraire des protéines, des lipides, des résidus minéraux, des polysaccharides) qui va prendre ses quartiers chez IDmer.

Comment ça fonctionne ?

Le Seadryer est un sécheur de matières solides (têtes de crevettes, os de sèches, crustacés, arêtes, cartilages) ou liquides (hydrolysats, pulpes de crustacés, de moules ou de crépidules). Le produit fini (sous forme de poudre) va être obtenu par évaporation de l’eau contenue dans la matière première.

Ce nouvel équipement est composé d’un réacteur pour extraire les molécules d’intérêt, d’outils de séparation pour isoler ces molécules et d’une unité de séchage permettant d’obtenir une poudre.

Le séchage, considéré comme « flash », est très rapide : de quelques secondes à quelques fractions de secondes selon la nature de la matière à déshydrater. La température peut varier entre 150 et 500°C.

Cela permet de conserver encore mieux les valeurs nutritionnelles et organoleptiques des aliments et des ingrédients. Cet outil intègre directement un broyeur dans la ligne.

Pourquoi cet investissement ?

Actuellement doté d’étuves sous vide, IDmer a fait le choix d’investir dans un matériel plus moderne pour remplacer ses machines actuelles. Contrairement à l’outil actuel, le nouveau sécheur disposera d’un process de séchage en continu qui permet de conserver une homogénéité tout au long de la procédure. Cela assure donc une standardisation des produits finis.

De plus, ce nouvel outil de pointe permet de réduire l’impact environnemental grâce à une faible consommation d’énergie.

Cette technologie innovante réduit les besoins de manutention entre les étapes et augmente la capacité de traitement des matières.

Cette ligne de séchage va servir à sécher des produits de composition et de consistance (viscosité) variées allant des liquides aux solides. Ce nouvel outillage permettra donc d’élargir la gamme de matières transformées à IDmer, une vraie source d’innovation pour le centre technique.

Cela va ouvrir de nouvelles perspectives de valorisation pour les deux services R&D (agroalimentaire et biotechnologie) en termes de procédés et de matières premières.

Une mise en service prévue à l’automne

Pendant le mois de juin, la façade de l’usine a été ouverte afin d’accueillir le nouvel outil. Tout au long du mois, les ouvriers se sont affairés afin d’acheminer et de monter la nouvelle ligne.

La fin des travaux est prévue pour le début du mois d’août, avant nos congés estivaux. Les premiers essais vont débuter courant septembre et la validation des process devraient avoir lieu fin septembre.

 

Pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à nous contacter : idmer@idmer.com

 

Ce projet est soutenu par le Fonds européen de développement régional (FEDER) : www.europe.bzh

17 juillet 2019
Lire la suite